« L’homme qui voulait être heureux »

Sur les Archipels du Sud-Est de l’Asie se situe l’île d’Indonésie. Son histoire, ses plages, sa gastronomie, ses croyances spirituelles -ses atouts touristiques tout court- font de l’île l’une des destinations qui suscitent la curiosité de plusieurs visiteurs d’horizon diverses… Bali, la capitale, tout comme l’ensemble de l’île, se caractérise par son style de vie économiquement modeste, sinon pauvre. Mais cette pauvreté des balinais et balinaises se compense par leur si grande générosité. Sauf que ce trait distinctif de ce peuple si accueillant peut finir par ennuyer le visiteur tel que raconte Julian : «A Bali, les gens sont si gentils qu’ils Lire Plus→

« Le Menuisier de Calavi »

La nature est parfois cruelle. Les prédateurs sont partout. Des êtres qui évoluent à la périphérie de l’humanité. Indifférents aux limites qu’imposent la morale et la conscience, une race sans pitié dont l’arme la plus redoutable est leur capacité à se fondre dans la masse. Aissè Bénoit Tokoumbo –ABT ou ‘’Abété’, pour les intimes, s’en ait rendu compte, mais bien trop tard… En Février dernier, lors d’une mission à Cotonou, j’étais dans une librairie pour m’acheter l’œuvre « Nos Rêves d’Afrique » de Stefanie Zweig. J’ai fais le tour de tous les rayons, sans succès puis, en sortant, presque désespéré, j’ai vu Lire Plus→

Voici comment le singe a fini dans la sauce graine

Il y a longtemps, très longtemps, les hommes et les animaux, tout type compris, vivaient libres ensemble en ville. L’homme jouait si bien son rôle de maître protecteur des créatures de Dieu sur terre qu’il en était bien récompensé. Il mangeait à sa faim et buvait à sa soif. Il vivait loin du péché jusqu’à ce que la tentation ait raison de lui et que le péché devienne sa seconde nature ; c’est alors que tout commença à manquer puis, progressivement, s’installa la famine. N’ayant plus à manger, il s’empara des animaux l’un après l’autre créant ainsi l’inimité entre ceux-ci et Lire Plus→

Une passion partagée : La lecture

Deux, trois quatre jours sans lire ou écrire me donne la sensation d’étouffer, d’enfermer quelque chose en moi qui a besoin de s’évader à travers les mots. Oui, ça peut paraître exagéré mais croyez-moi, ça ne l’est pas du tout ! J’ai donc ouvert mon premier blog ‘Afrique Objectif Développement’ (en Avril 2011) puis à la suite du fameux concours Mondoblog de RFI dont j’en ai été lauréat, le second ‘Chroniques des Temps Nouveaux’ (en Octobre 2012). En plus de lire, j’ai écrit, parfois pour ne pas dire grand’chose mais très souvent pour dire trop de chose avec mes mots. L’expression Lire Plus→

« Les Matins Orphélins », Foua Ernest

Il y a plus d’un mois que je vous promettais ce billet. Le temps a fait son effet sans pour autant parvenir à étioler l’enthousiasme que j’éprouve chaque fois à partager avec vous mes lectures. Les passages qui suivent sont extraits d’un véritable chef d’œuvre d’un de ces rares auteurs dont le 21 siècle s’enorgueillit encore de compter parmi ses illustres.    Tant que la vie restera la vie, tant qu’elle se définira par sa dualité, exhibant d’un côté le bonheur et de l’autre le malheur, servant la richesse le matin et la pauvreté le soir, l’être humain restera son Lire Plus→

Rebelle, cette femme l’était

Mariage forcé et précoce, mutilation génitale, violence faite aux femmes etc.. Ces sujets, on en parlera encore et toujours dans une Afrique qui semble avoir du mal à se départir de ses traditions et de ses préjugés d’un siècle révolu et où la femme peine toujours à se faire une place d’égale de l’homme. Ceux-ci constituent une mine inépuisable pour plusieurs auteurs contemporains d’origine africaine. Le roman apparait comme l’un des genres littéraires les mieux exploités par ces auteurs pour véhiculer leurs messages et exprimer leurs prises de position face à ce qu’il convient de qualifier désormais de fléaux. Par Lire Plus→

Kanga Koné ou Comment ne pas être ”Inutile“ – Sidiki Dembélé

Les soleils des indépendances ont remarquablement stimulé la littérature Négro Africaine qui a vu sa production littéraire s’enrichir au fil des années de Chef d’œuvres dont les auteurs peuvent, au soir de leurs vies, s’en enorgueillir. Certains, les Afro pessimistes, ont étalé sur la place publique une image emprunte de fatalité d’une Afrique vouée à l’échec. D’autres par contre, mus par la vision Afro optimiste, ont d’abord mis en évidence les contradictions qui ralentissent les pas de l’africain sur la route du progrès –lesquelles sont caractérisées par les préjugés et les traditions− avant de reconnaître que celles-ci, contrairement à ce Lire Plus→