A Andréa, pour la dernière fois

La mort, pour paraphraser quelqu’un, est une voleuse. Elle prend, elle garde tout ce qu’une personne est, ce qu’elle était. Et quand la mort enlève quelqu’un de si extraordinaire qu’Andréa, elle n’emporte pas que son passé avec elle, elle emporte ce qu’elle a été pour ses proches au quotidien… Chère Andréa, Aujourd’hui, on exposera ta photo sur l’espace du petit terrain de Yogougon Selmer Rue des Princes. Ta famille, tes ami(e)s et autres personnes qui ne te connaissaient même pas, mais souffrant la douleur de ta tragique disparition, chanteront, danseront et surtout couleront des larmes jusqu’à l’aube. On racontera des Lire Plus→

Il l’a tué, Andréa!

Dans son sens originel, l’agression est une attaque non provoquée, injustifiée et brutale contre quelqu’un. Vu comme tel, l’acte d’agression paraît une exclusivité des êtres en ayant reçu les caractéristiques à leurs naissances, lesquels, en grandissant et poussés par leurs désirs de fauves développés par une société matérialiste, ils tentent d’exprimer à tout prix comme s’ils eussent un devoir moral à accomplir. Mais, au sein d’une société, quand viennent à s’effriter les liens de la famille, socle de la société, les cordes moraux des membres qui la composent s’infléchissent forcement ouvrant ainsi un boulevard sur le crime. En ce moment-là, Lire Plus→

Couvre-feu dans le Ciel !

L’époque où les hommes allaient dans les lieux de culte pour chercher Dieu, le Vrai Dieu; pour implorer Sa Grâce et Sa Miséricorde sur leurs vies, pour Lui demander une place de choix dans Son Royaume, une fois passés de l’autre côté de la vie, semble devenu un bien lointain souvenir. Ceci, non pas parce que les hommes ne croient plus en l’existence d’un Dieu suprême, omnipotent, omniscient et omniprésent. Ils y croient encore, du moins c’est ce que je pense. Lire Plus→

Yopougon : Top 10 des petites curiosités

Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire. Métropole d’environ 4 millions d’habitants, peut-être plus. Véritable melting Pot. Tout y passe, tout s’y passe. Chaque jour a son actualité. La ville où les gens dorment –souvent. Les Ivoiriens s’en glorifient –souvent. Ils s’en plaignent −parfois. Yopougon, voici la commune que vous auriez envie de visiter si vous êtes de passage à Abidjan. Fière de ses 1, 5 million d’habitants, environ, Yopougon vous accueille avec ses hauts lieux de joie qui lui ont valu le sobriquet de «Yopougon ou Yop ou encore Poy −la Joie». Découvrons. 1-La rue des Princes : Elle Lire Plus→

Lettre ouverte à la Sotra : n’obstruez pas la route de l’émergence !

Monsieur le Directeur Général, Votre titre de Directeur Général de la Société de transport Abidjanais −Sotra− fait de vous une autorité publique et comme telle vous méritez mon respect sans réserve. Ce respect exige de ma part un langage poli et courtois dépourvu de tout propos injurieux, mais aussi franc et sincère. Vous voudrez bien lire la présente comme la lettre d’un citoyen d’un Etat que vous servez et qui vous paie grâce aux cotisations de ses citoyens y compris moi. Mais en retour ces citoyens subissent à n’en plus pouvoir les défaillances de vos services censés leur profiter. Ma Lire Plus→

Janvier, les illusions d’un mois hypocrite

 L’année 2013 s’est écoulée avec ses joies et ses peines, 2014 commence avec ses mystères et ses promesses. Chacun rêve d’une année nouvelle mieux que celle écoulée et y place toute sa confiance d’où les vœux qui sont formulés. Tradition oblige. En entamant ce premier billet de l’année 2014 je vous présente mes sincères et meilleurs vœux afin que 2014 soit ce que 2013 aura refusé d’être… Passé les vœux, découvrons les illusions que renferme janvier, un mois hypocrite.  1. Tout paraît vous réussir, côté femme Tout commence en décembre. C’est le mois saint pour les chrétiens (naissance de l’enfant Lire Plus→

Au Bar ‘’Chez les Filles’’, une bouteille suffit !

Abidjan. Yopougon Selmer. Rue des Princes. Carrefour Monde Arabe. Au Bar ‘’Chez les Filles’’. Voici où se donnent rendez-vous, amoureux de l’alcool et professionnel(le)s du sexe. Sur les 13 communes du District d’Abidjan, Yopougon est celle dont l’évocation rime avec joie… ce qui lui a valu le sobriquet de «Yop la Joie » ou « Poy la Belle ». Lorsqu’on parle de Yopougon, la première image qui vous vient est celle de la Rue Princesse. Située au quartier Selmer, la Rue Princesse se caractérise par ses gigantesques buvettes communément appelés « maquis ». Considérée par le régime actuel comme lieu de délinquance et de perversion, Lire Plus→

Côte d’Ivoire: à quand la fin de la justice populaire?

En Côte d’Ivoire, il y a cette fâcheuse tendance à toujours attribuer le décès d’un fils, d’un neveu ou d’un parent quelconque aux sorciers –généralement les parents âgés du défunt–  ou à un ami du défunt qui aura donc lancé à ce dernier un mauvais sort par effet de jalousie. La persistance de cette pratique traditionnelle s’explique par le fait que dans la conception populaire   »il n’y a pas de mort naturelle ou simple ». Le ou les «coupables» présumés ou reconnus de ces morts préméditées ou commanditées subissent des traitements très souvent déshonorants et cruels. Vous avez dit «justice populaire» ? C’est de Lire Plus→

Bambino est un jeune Ivoirien, mais…. Une Canadienne

La Cyber criminalité en Côte d’Ivoire, parlons-en encore, a de beaux jours devant elle. Il suffit de remarquer la si grande fébrilité qu’affichent les autorités publiques dans la lutte contre ce phénomène, de constater la prolifération des Cybers Cafés dans les coins et recoins d’Abidjan, d’observer la tranche d’âge des Cybers criminels pour s’en convaincre. Je suivais une émission sur la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) intitulée “le Magazine du Dimanche” au cours de laquelle, la journaliste recevait le DG de l’Agence des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ATCI) – autorité publique chargée de la régulation du secteur des TIC en Côte Lire Plus→

Mondoblogueurs, doublez d’efforts !

Un jour de Septembre 2012 commençait l’aventure Mondoblog. Sur 750 candidats, ai-je lu quelque part, seuls 150 ont eu la bien heureuse chance de faire partir de la famille des Mondobloggueurs. Parmi ceux-ci, certains sont à leur première expérience de blogueur, d’autres à leur deuxième, voire plus. Chaque jour ou presque, ce sont des billets aussi croustillants les uns que les autres qui sont servis de partout relatant le quotidien des auteurs, décrivant des situations vécues ou racontant de simples histoires parfois sur un ton amer, mais très souvent sur un ton plutôt marrant. Sacrés Mondoblogueurs ! Le Blogging a ceci Lire Plus→