Réponse à une Cuisine en colère

Ma Chère Cuisine, Je suis vraiment navré pour tous ces jours de souffrances morales que je t’ai fait subir ­—de façon vraiment involontaire. Cependant, je tenais à relever quelques écarts de langage dans ta lettre. Comment oses-tu qualifier les fast food de cette ville de « vilains trucs », hein ? Tu veux donc dire qu’il est difficile pour l’étranger de s’adapter à la nourriture locale dans cette ville ? C’est quoi cette jalousie de femme enceinte qui te pousse à être si violent au point d’en vouloir tant à ta co-locatrice, la douche ? Où aurais-tu voulu que je dépose la poubelle, dans mon salon Lire Plus→