A Andréa, pour la dernière fois

La mort, pour paraphraser quelqu’un, est une voleuse. Elle prend, elle garde tout ce qu’une personne est, ce qu’elle était. Et quand la mort enlève quelqu’un de si extraordinaire qu’Andréa, elle n’emporte pas que son passé avec elle, elle emporte ce qu’elle a été pour ses proches au quotidien… Chère Andréa, Aujourd’hui, on exposera ta photo sur l’espace du petit terrain de Yogougon Selmer Rue des Princes. Ta famille, tes ami(e)s et autres personnes qui ne te connaissaient même pas, mais souffrant la douleur de ta tragique disparition, chanteront, danseront et surtout couleront des larmes jusqu’à l’aube. On racontera des Lire Plus→

Il l’a tué, Andréa!

Dans son sens originel, l’agression est une attaque non provoquée, injustifiée et brutale contre quelqu’un. Vu comme tel, l’acte d’agression paraît une exclusivité des êtres en ayant reçu les caractéristiques à leurs naissances, lesquels, en grandissant et poussés par leurs désirs de fauves développés par une société matérialiste, ils tentent d’exprimer à tout prix comme s’ils eussent un devoir moral à accomplir. Mais, au sein d’une société, quand viennent à s’effriter les liens de la famille, socle de la société, les cordes moraux des membres qui la composent s’infléchissent forcement ouvrant ainsi un boulevard sur le crime. En ce moment-là, Lire Plus→