Et si l’Ivoirien était masochiste et fier de l’être ?

Ça  y est. On pouvait s’y attendre. On y est. Toujours le même contexte, les élections. Toujours les mêmes approches, la contestation des résultats. Toujours les mêmes pratiques, la violence. Toujours les mêmes conséquences, blessés et destructions de biens matériels. Pour la troisième fois en moins de cinq ans, les Ivoiriens ont été appelés aux urnes pour dire adieu aux armes. Passé le deuil des trois milles morts qui ont suivis les élections présidentielles de 2010, les contestations émaillées de violence qui ont suivies les élections législatives de 2011, on s’attendait à ce que les ivoiriens surprennent le monde entier Lire Plus→