Bonne Arrivée Baïf… Aurevoir et Abientôt !

Cher Baïf,

J’avais promis dans ma précédente lettre de t’écrire une fois par mois pour parler de notre amitié que je considère comme l’une des meilleures choses que Dieu ait pu me donner. Mais, comme tu le sais, entre la volonté de faire et l’action, il y a la capacité. Mes heures de travail assez occupées et les fins de semaines non encore moins, ne m’ont pas laissé assez de temps pour t’écrire le mois passé, surtout pour te souhaiter la bienvenue, en Côte d’ivoire, Chez toi ; Là où tu peux aller et revenir sans crainte d’un regard curieux qui semble s’interroger sur tes origines ; la terre qui a vu naître tes arrières grands parents et tes parents ; là où l’air respiré est à la fois si différent et si familier !

Bonne arrivée, Baïf

J’ai été très heureux de te voir ce soir, deux jours après ton arrivée de Tunisie ou l’aventure t’a conduit. Ma joie était totale, comme celle de toute ta famille. Nous étions heureux de te revoir après tant d’années, cinq, pour être plus précis. Le temps, la distance et les habitudes de vie, quoique différentes de celles d’ici, n’ont absolument rien changé en toi ; Tu es resté le même. Calme et posé, intègre et souriant, courageux et endurant. Tu ne t’es pas éloigné de l’essentiel, c’est-à-dire Dieu. C’est bien ! Nous avons été nombreux à t’attendre, nous le sommes encore plus à te revoir et à en être si émerveillé.

Malheureusement, tu dois retourner là-bas, chez eux. Je m’en vais donc te souhaiter un bon retour. La vie est ainsi faite que les deux plus importantes étapes sont le moment où l’on arrive et celui où l’on repart. La seule différence ici est que tu vas pour revenir, et ça encore nous rend si heureux.

Pendant ces 45 jours de congé passé avec nous, tu t’es rendu disponible pour chacun. Nous avons apprécié chaque moment passé avec toi. Merci d’avoir égayé nos cœurs par ta présence. Ta joie de vivre et ta bonne humeur restées inchangées nous ont aidé à oublier les peines causées par cette vie de combat que nous menons tous au quotidien dans ce pays.

Ta mère et tes frères, ta famille toute entière, était si heureuse de te revoir. C’est la preuve de la bonté de ton âme. Tout le monde t’admire et te fait confiance, ne les déçois pas. Avant de poser un quelconque pas dans ta marche quotidienne de la vie, assure-toi d’avoir bien vérifié pour ne pas tomber. Nous commettons tous des erreurs, mais certains n’ont pas droit à en commettre assez, c’est dans l’ordre naturel des choses instauré par Dieu. Comprends-ça et vis ainsi. Dis-toi que tu n’as pas droit à l’erreur parce que ta famille, tes amis et moi-même te faisons confiance…

Dans quelques heures, tu reprendras le chemin de l’aéroport, la tête lourde de nostalgie, mais remotivé par le regard de ta mère qui attend de te voir réussir. Nous sommes nombreux à y croire, nous croyons que tu dois y arriver ! Tu vas y arriver ! Nous te soutenons, nous prions pour toi. Va, remets-toi au travail, épargne et reviens chez toi investir pour l’avenir de tes enfants. Tu as ta place ici, là-bas c’est chez eux. Ici, c’est chez toi !

Garde ton honnêteté, ton sens du devoir, ta patience, ta générosité et ta joie de vivre.

Nous t’attendrons, chacun de son côté mais tous avec la même conviction, que tu reviendras en vainqueur ! Nous t’aimons et gardons le meilleur de toi en attendant ton retour.

Bonne Arrivée Baif… Aurevoir et Abientôt !

Une réflexion sur “Bonne Arrivée Baïf… Aurevoir et Abientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*