Thomas Ehouman:« j’ai beau fait, tout m’intéresse »

Que celui qui estime que la jeunesse ivoirienne est en proie à la facilité ou manque d’ambition et de talent lève le doigt. Quand vous rencontrez des jeunes aussi talentueux que Thomas Ehouman, vous avez juste l’envie d’aller au-delà de ce que vous pouvez pour les accompagner à réaliser leur rêve. Thomas m’a été présenté par un ami jeune, lui aussi talentueux, Euphrèm N’Depo. J’ai eu l’occasion de le côtoyer et de découvrir les valeurs qui le caractérise : Courtoisie, humilité, respect et honnêteté en font partir au-delà de son talent et de son acharnement au travail bien fait. Dans l’interview qui suit, Thomas nous parle de sa passion pour le Micro, de ses ambitions et de tout….

Thomas Ehouman, quand talent et jeunesse riment

Thomas Ehouman, quand talent et jeunesse riment

Bonjour Thomas, pour commencer, peux-tu te présenter aux lecteurs ?

Je suis EHOUMAN Ellingan Thomas, étudiant en licence professionnelle 3 de journalisme option radio à l’Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC). Je suis Président de l’Association Nationale des Etudiants Journalistes de Côte d’Ivoire(ANEJCI), secrétaire général du Réseau Ivoirien des Communicateurs pour l’Environnement et le Développement Durable (Riced), secrétaire général de l’association des étudiants de l’ISTC et actuellement président intérimaire de ladite association, secrétaire général de l’Association Chrétienne des Elevés et Etudiants Protestants de Côte d’Ivoire (ACEEPCI). Je suis par la même occasion animateur de deux émissions radio (à la radio fréquence vie et la voix de l’Esperance).

Tu es un Etudiant en Journalisme et en même tant animateur d’une des prestigieuses Emissions « Campus Jeune » de la Radio Chrétienne « Fréquence Vie ». A t’écouter, on est émerveillé par ton immense talent. Peux-tu nous parler de ta passion pour le micro et ce que Fréquence Vie t’a apporté depuis que tu y es ?

J’aime la communication. J’avais l’habitude déjà, en étant au lycée scientifique de Yamoussoukro, de tenir le micro en tant que maître de cérémonie au cours de certaines grandes manifestations. Je suis animateur de conférence, mariage etc. La radio me fascine. C’est le media le plus puissant et le plus rapide. C’est le média de l’immédiateté.

Comment envisages-tu ta carrière dans 5 ans et dans quel domaine particulier du journalisme ambitionnes-tu évoluer?

Dans 5 ans je voudrais travailler à la radio « la voix de l’Amérique » en tant que journaliste économique. J’aimerais tenir de grandes émissions de débat. Dans un avenir lointain, je voudrais travailler comme Directeur de communication dans une entreprise ou institution . Cependant je suis la voie de Dieu.

En tant qu’élève journaliste, quel commentaire fais-tu du journalisme en Côte d’Ivoire ? et que répond-tu à ceux qui pensent à tord ou à raison que les journalistes ivoiriens sont des militants politiques masqués ?

Au regard des nombreuses sanctions du premier et second degré prises par le Conseil National de la Presse (CNP),  et après observations personnelles je puis relever que le niveau est bas de façon générale. En témoigne aussi  l’Edition 2013 du prix Ebony qui pour l’une des rares fois n’a pas eu de super prix Ebony. Aussi, faut-il signifier que la plupart des organes de presse sont inféodés aux partis politiques.  Ainsi, il est difficiles pour les journalistes dans leur ensemble de faire la différence entre l’objectivité que leur impose les exigences du métier et le militantisme avéré  et à ciel ouvert.

 Selon toi, peux-ton parler ou non de liberté de la presse en Côte d’Ivoire ?

En côte d’ivoire, il est clair qu’il y a liberté de presse. On peut le vérifier par la multitude d’organes qui se crée chaque mois. Quant à la liberté de la presse, nous pensons qu’elle est à un état un peu précaire. Ce qu’a révélé d’ailleurs le récent rapport de l’ambassade des Etats Unis sur la liberté de presse en Côte d’Ivoire.

 Tu es responsable d’une association des Etudiants de l’ISTC. Peux-tu nous en dire plus ?

Depuis mon entrée à l’ISTC en 2011, je suis SG de l’association des étudiants de l’ISTC,  en ce moment le président intérimaire. Mon rôle  a été jusque-là de veiller et assurer une bonne gestion administrative et d’œuvrer au renforcement des capacités des membres.

Quelle définition donnes-tu du leader et quelles sont selon toi les cinq principales caractéristiques d’un bon leader ? 

Pour moi, le leader est une personne capable de prendre des initiatives et de diriger un groupe. Le leader doit être : Capable de définir une vision et de l’expliquer. Savoir écouter les autres et faire preuve d’humilité. Avoir la maîtrise de soi. Etre courageux et être prêt  à aller jusqu’au bout.

En tant que jeune leader, quel conseil donnerais-tu aux autres jeunes ivoiriens et au-delà pour développer leur leadership et émerger au niveau social?

 Se forger et se former à travers des séminaires de renforcement de capacité. Se fixer des objectifs et les atteindre.

 Que considères-tu comme ton plus grand défaut et ta plus grande qualité ? 

Défaut : Je réponds presque à toutes les sollicitations. Qualité : j’aime apprendre.

Quels sont trois éléments positifs et trois autres négatifs que tu peux souligner sur mon blog ?

Points positifs : la régularité des articles rédigés; Les sujets sont d’actualité; Grande ouverture d’esprit sur tous les sujets. Points négatifs :….

Ton dernier mot ?

Je suis très ouvert à tout ce qui peut contribuer à ma Formation . « j’ai beau fait, tout m’intéresse » c’est ce qu’affirmait un penseur. Je tiens à vous dire merci pour l’interview. A très bientôt!

 

 

5 Des réflexions sur “Thomas Ehouman:« j’ai beau fait, tout m’intéresse »

  1. Thomas Ehouman est un Bel Exemple de Réussite pour les Jeunes Ivoiriens d’Aujourd’ui.Ces Belles Valeurs de Courtoisie,d’Humilité,de Respect et d’Honneteté l’honnorent. La Jeunesse doit s’inspirer de ces Bons Modèles pour avançer.

    • Thomas est vraiment courageux et surtout motivé.
      Il a de l’ambition et y met du sien pour la réaliser. C’est juste impressionnant.
      Merci Jacky d’être passé et Abientôt pour un nouveau billet

  2. Pingback: Chroniques des Temps Nouveaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*