Université d’été des Nations unies : des appels aux jeunes

Une vue de la Table de Séance des Hauts responsables des Nations Unies

Une vue de la table de séance des hauts responsables des Nations unies

Je vous promettais un dernier billet dans lequel je résumerais pour vous quelques-uns des messages forts des principaux interlocuteurs de l’Université d’été des Nations unies, édition 2013. Le temps n’a pas été mon ami, la disponibilité était un luxe pour moi. Mais mieux vaut tard que jamais, dit l’adage. Avec un peu de retard et de manière très succincte, je vous les livre ici.

Ils étaient nombreux ces jeunes Ivoiriens et Africains en général qui avaient souhaité que je leur parle de mon expérience de retour de New York. J’ai répondu à certaines sollicitations et en ce moment prévois mener des actions avec certaines organisations de jeunes, particulièrement en Côte d’Ivoire. Tout cet intérêt des jeunes m’a convaincu de leur détermination à apporter le changement dans leurs sociétés respectives. C’est formidable ! Et cela répond à l’appel de SEM Nassri Abdulaziz Al-Nasser, haut représentant du SG des NU pour l’Alliance des civilisations : « Rêvez grand, et vos rêves prendront de l’envol » parce que « Vous n’êtes pas les leaders de demain, mais ceux d’aujourd’hui », “Dream Bigger and your dream can fly”, “You are not the leader of tomorrow, but of today nous interpellait-il. Pour lui, le futur ce n’est pas forcement demain, mais « c’est l’horizon ou la vision que nous nous définissons aujourd’hui, c’est en clair les pas que nous posons aujourd’hui ». “The future is horizon/vision; the future is the steps you take today”, disait-il.

Cette détermination, je l’ai constatée aussi chez les jeunes Asiatiques, Américains, et Européens présents. Cela a suffi pour me convaincre que nous, jeunes Africains, sommes sur la bonne voie sauf qu’à la différence de ces derniers cités, lorsqu’il s’agit de poser des actions, nous craignons de nous faire écraser par nos régimes. Le point de vue du secrétaire général adjoint des NU à ce niveau était celui-ci : « Il est difficile d’apporter le changement dans vos pays si vous craignez pour votre vie et pour vos familles », “It is difficult to effect change in your country if you are shy or if you fear for your life and for your family” a-t-il dit. « The accountability » ou l’obligation de rendre compte des dirigeants occidentaux et les droits de l’homme que savourent les citoyens de ces pays sont les fruits d’idéaux portés par des individus qui n’hésitaient pas à exposer leurs vies parce que convaincus de la noblesse de leurs combats.

Si une chose vous semble anormale dans votre communauté et que vous songez à la changer, dès lors que vous y pensez, vous pouvez le faire : « You Think, You Can Do ». (Thème de campagne du meilleur groupe). Allez-y, d’autres pensent comme vous, ils vous suivront. Créez une campagne et lancez-vous. « Afin de réussir votre campagne », nous conseillait le formateur Thomas Werner, « situez-la parmi l’un des trois principaux buts d’une campagne » à savoir « Persuader (Persuade), éveiller la conscience (Raise awareness), mobiliser des ressources (raise fund) ou impliquer (engage) ».

 Ils sont nombreux ces jeunes et associations de jeunes qui prennent des initiatives chaque jour mais qui ne mènent presque nulle part. La clé, nous disait le SGA des NU, c’est le « Networking »  ou le « Réseautage ». Nous devons sortir de nos couloirs individuels pour aller vers les autres parce que « le réseautage est absolument crucial pour aborder les défis internationaux ». « Network is absolutely crucial to address international issues » , a-t-il souligné. Notre rencontre avec les autres nous permet d’apprendre leurs cultures, leurs pensées, leurs manières de faire et nous aide ainsi à éviter les préjugés et toute autre forme de stéréotypes, facteurs d’exclusion et de conflit.

Felipe Cervera, était l’un des formateurs. A ce sujet, il a évoqué l’un des principes clés du cosmopolitanisme dans un monde multipolaire. Pour lui, “In the Encounter with others, one’s horizons are broadened to take into account other perspective”. Autrement dit, « la rencontre avec d’autres élargit nos horizons et nous permet de considérer leurs perspectives ». Ceci est essentiel dans une logique d’inclusion et de paix.

Erick Equalman, éminente figure des médias sociaux, lui, a plutôt  insisté sur le rôle capital que ceux-ci jouent en ce siècle du numérique. Les plaçant au cœur de la communication, il a estimé que nous devons passer de la thèse cartésienne « Je pense, donc je suis » à une autre « Je communique, donc je suis » « I communicate, therefore, I am ». Dans cette logique, le facteur clé à prendre en compte reste la crédibilité de l’information véhiculée. Les médias, sociaux ou traditionnels, ont soutenu Jordi Torrent et Andrea Jackson, sont comme de « l’alcool ». Ils sont à considérer avec modération. Pour ce faire, il est impérieux d’apprendre et de connaître leur langage de persuasion parce que « dès l’instant où vous découvrez comment le message véhiculé par les médias cherche à vous persuader de sorte soit à croire ou agir, vous vous êtes mieux éclairé pour prendre votre propre décision » ou « Once you know how media messages try to persuade you to believe or do something, you’ll be better able to make your own decision ».

Ce sont donc des appels aux jeunes pour plus d’engagement et d’actions que les principaux intervenants ont lancés. Au-delà des panels, des travaux en atelier et en plénière, l’une des méthodes d’animation de la formation était le « Forum Theater » , littéralement, « le Théatre de Forum ». L’audience est à la fois spectatrice et actrice. Chaque spectateur qui estime qu’un des acteurs joue mal son rôle monte sur la scène pour le remplacer. Cette approche était utilisée pour traduire le rôle que chacun peut jouer dans le processus de changement. Ce changement, pour qu’il y soit enclenché, il faut que les intéressés se plaignent de leur situation. Toutefois, il ne suffit pas de se plaindre, mais il faut l’accompagner d’actes. D’où notre thème de campagne  « Don’t complain, Act’’, « Ne te plains pas, agit »…

Quelques projets ou perspectives d’actions

§ Au niveau mondial, nous travaillons en ce moment sur la mise en place d’un réseau mondial des jeunes, bénéficiaires du programme des jeunes leaders des Nations unies, et l’organisation d’un atelier prévu pour se tenir en mars ou avril 2014 au Portugal. Les participants sont d’abord les Alumni du programme. D’autres leaders d’organisations et associations de jeunes pourraient être associés sur la base de critères qui seront définis plus tard. Il s’agira à cette occasion d’étudier ensemble les possibilités d’actions collectives d’envergure internationale et d’analyser et faire des recommandations aux Nations unies.

 § Au niveau africain, nous travaillons en ce moment à la mise en place du réseau Afrique des Alumni du programme. Nos actions consisteront en des rencontres périodiques, la conduite de projets communs et l’appui à d’autres jeunes Africains pour leurs participations au programme. Il s’agira d’une plateforme qui sera ouverte à tous les jeunes et associations de jeunes en Afrique.

§ En Côte d’Ivoire, en association avec certaines organisations de jeunes dont ECLOSION, dirigée par le jeune blogueur ivoirien Euphrèm N’depo, nous travaillons à l’organisation d’un atelier sur un ensemble de thématiques qui seront définies. Nous invitons plusieurs jeunes et associations de jeunes à se joindre à nous pour des actions communes. Contactez Euphrèm ou moi-même pour vous inscrire.

§ Au niveau personnel, j’étudie la possibilité de la création d’un site personnel courant 2014 pour le lancement de mon projet une fois bien formulé. Je me rends aussi disponible à accompagner (dans le processus de candidature qui sera ouvert probablement en avril 2014) d’autres jeunes Ivoiriens et Africains pour participer à l’édition 2014 prévue en août (ce n’est pas officiel) à Bali (Indonésie).

Quelques références utiles pour les jeunes

  1. Youth Action International
  2. International Youth Foundation
  3. The world programme of actions for youth 
  4. milunesco.unaoc.org (Media Information Literacy)
  5. Myworld2015.com 
  6. Worldwewant.com 
  7. The UN Youth delegates
  8. Youth Solidarity Fund (UNAOC)
  9. Youth Policy 
  10. International Youth Cooperation for Sustainability 

9 Des réflexions sur “Université d’été des Nations unies : des appels aux jeunes

  1. Pingback: Soyez jeunes. Soyez leaders. Rejoignez-nous ! | Chronique des Temps Nouveaux

  2. Pingback: Université d’Eté des Nations Unies, Edition 2014 : Quelques suggestions pour votre candidature ! | Chronique des Temps Nouveaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*