Quand le 2.0 s’empare de notre vie

Crédit photo: pleasewebme.com

Crédit photo: pleasewebme.com

Je me souviens de cette phrase d’un de mes professeurs d’Université à propos de la télévision. « Les gouvernants Africains par le moyen de la télé avilissent leurs peuples. Ils s’activent à rechercher les émissions qui plaisent le plus au public. Ils vous servent des matchs de football, des feuilletons et pendant que vous êtes assis, concentrés à suivre, ils vous coupent le cule. Ils profitent des moments où le peuple manque de grande attention sur ce qui se passe autour de lui parce que trop occupé à suivre des matchs de Coupe d’Afrique des Nations (CAN) pour préparer les sales coups… ». La classe n’a pas manqué de fondre en rires devant cette drôlerie.

Je me souviens de cette autre phrase d’un de mes professeurs qui la tenait d’un célèbre écrivain dont le nom m’échappe : “Les Blancs sont venus en Afrique avec leur religion. Ils nous ont demandé de fermer les yeux et de dire Amen ! «Ainsi soit-il !», le temps de l’ouvrir, ils sont repartis avec tous nos biens, notre âme même”.  Je ne cesse de me marrer, même jusqu’aujourd’hui.

 En pensant à ce que font l’internet et les réseaux sociaux de nos vies et dans nos vies, je ne peux m’empêcher de penser à ces phrases. Je ne peux m’empêcher de me demander ironiquement : « et si les Blancs nous ré-colonisaient par le moyen de l’internet » N’en riez pas. Il vous suffira de voir des personnes qui raffolent des réseaux sociaux au point de devenir des « internet addicted » pour s’en convaincre.

Quoique mon accès à l’internet soit limité, je m’identifie comme un « internet addicted », tant je raffole de la Toile. Je me suis surpris en train de me poser un jour, à 2h du matin alors que j’écrivais un billet de blog, cette question : ‘Et si Ziad, Pierrick, Raphaelle et toute l’équipe de Mondoblog étaient en train de me coloniser à travers cette histoire de mondo quoi quoi là?’ Ceci étant, j’étais devenu accro non seulement au net de façon générale et en particulier à mon blog. Bien que je disposais d’un blog −Afrique Objectif Développement hébergé par l’Agence Française de Développement (AFD) que je peine malheureusement à mettre de plus en plus à jour −avant l’aventure Mondoblog, mon expérience de moins d’un an sur Mondoblog m’a permis de faire d’énormes progrès en blogging.

Ma passion pour l’écriture s’est remarquablement accrue et mes qualités de blogueur se sont bonifiées. Mon blog, Chronique des Temps Nouveaux, est devenu une partie de moi-même. Je ne peux passer une seule journée sans le visiter, une seule semaine sans écrire un billet.

Je dispose actuellement d’une dizaine de billets déjà prêts à être publiés. Mais le rythme de deux billets maxi par semaine que je me suis imposé pour éviter la ‘surproduction’ que nous déconseillait au début l’équipe d’encadreurs fait que je suis lent à les publier. A côté de mes blogs, je suis FacebooKer. Ouuuf, ça aussi ! Voir ce que font mes amis et leur dire ce que je fais sur Facebook peut me prendre facilement 4 h devant mon écran.

Il m’était arrivé le matin en allant au bureau de jurer que je ne toucherais pas à mon compte Facebook jusqu’au lendemain. Je ne sais pas par quelle magie, mais je me surprends en train de causer avec un/une ami-e sur Face avant de me dire, bon, c’est juste pour 30 minutes hein, puis j’y passe 2 heures. Je ne suis pas trop Twitter. Non pas parce que je n’aime pas, mais ces histoires de hashtag ou quoi là, je ne m’y retrouve pas… Là aussi, je passe mon temps à lire ce qu’écrivent les autres à longueur de journées. Au-delà de tout ceci, il y a ces autres plateformes : Viadeo, LinkedIN, Google+, Youtube, où je suis présent et qui me dévorent le temps et les ressources. A ces plus populaires s’ajoutent ces autres : Capacity Development, Devex, Euforic… Beaucoup plus professionnelles, ainsi que les autres sites de recrutement tels que UNjobs ou Reliefweb où je me perds à la recherche d’une meilleure offre d’emploi.

Quand j’évalue le temps, l’énergie et les ressources financières que je consacre à internet, croyez-moi, en Panafricaniste frelaté, je ne peux m’empêcher de dire ‘pas question de s’en douter, ces Blancs ont envoyé l’internet pour nous coloniser, nous les noirs. Qu’ils sont mauvais ces gens-là!’ Ceci, puisqu’enfermés dans les cybers, concentrés sur nos tablettes ou sur nos smartphones, nous n’avons plus le temps de nous rendre compte de quoique ce soit autour de nous. Nous ignorons notre environnement immédiat au profit de réalités à des milliers de kilomètres de chez nous.

Nous étions informés les deux minutes qui ont suivi la désignation du nouveau Pape, mais il nous faudrait trois jours ou peut-être plus pour nous rendre compte que notre voisin de maison est décédé ou a perdu son épouse. Que voulez-vous ? Puisque sa mort ou celle de son épouse n’était annoncée ni sur Twitter, ni sur Facebook.

Désormais, un conseil. Si vous recevez la visite des braqueurs tard dans la nuit, ou si vous avez un incendie chez vous, afin de recevoir de l’assistance rapide, écrivez un tweet en prenant soin de créer un hashtag ♯ausecoursvoleurs ou ♯IncendiechezBela ou un post sur votre page Facebook. Si vous pouvez, faites une vidéo et postez sur Youtube. Ceci vaut mieux que tout. Ne vous fatiguez pas à crier parce que votre voisin est en causerie d’amour sur Facebook avec une nana en Océanie ou bien a ses écouteurs à l’oreille branché sur Youtube écoutant le dernier son de John Lennon ou Rihanna.

Croyez-moi, j’ai failli tomber en syncope de rire, juste après m’être posé cette question si stupide sur Mondoblog. Comment des gens qui lancent une compétition et reconnaissent que tu as du talent, t’accordent une plateforme si exceptionnelle pour partager ta passion, pour te révéler et qui plus t’offrent une formation tous frais payés rien que parce que tu fais ce qui te passionne, peuvent être vus comme des colonisateurs ? Que d’absurdités me suis-je dis! J’ai fondu en rires de moqueries de moi-même, seul devant mon écran d’ordinateur, cet Acer Notebook que toute femme qui aurait l’audace de m’épouser devra accepter d’affronter comme rivale.

Sans doute, le jour de mon mariage, je prendrai soin de notifier au Maire que je suis ‘polygame’ parce qu’en plus de ma femme qu’il voit devant lui, il y a une autre au chevet de mon lit à la maison que ma désormais épouse devrait accepter, c’est-à-dire mon Acer Notebook que j’ai surnommé ♯AxerlleLove.

21 Des réflexions sur “Quand le 2.0 s’empare de notre vie

  1. « Ma passion pour l’écriture s’est remarquablement accrue et mes qualités de blogueur se sont bonifiées. Mon blog, » kia kia kia, je ma souviens aussi que le Tam Tam ne se bat pas de lui meme. Une autre facon de dire que le Tigre est tigre…RDV au Pays des Elephants pours voir comment mangent les Elephants…

    • Ladji, je comprend ton problème. Ce n’est pas un auto louange mais une reconnaissance de ce que mon expérience avec Mondoblog m’a apporté.
      A toi de l’interpreter comme bon te semble…loool

      Amitiés

  2. ah ça! je me reconnais tellement dans ton article! Moi, j’ai finalement compris qu’il faut juste savoir nos priorités sur la toile et éviter au maximum de perdre du temps à répondre aux commentaires ou à répondre à tous les messages qu’on reçoit. C’est un couteau à double tranchant! Soit tu aimes, soit tu détestes! il n’y a pas de demi-mesure.

    • Sinath, le temps, on en perd énormement, surtout sur Facebook. Mais parfois cela vaut la peine. Juste question de rester en conatct avec des amis. Figure toi que je suis venu au Cyber pour juste une heure et poster un billet. J’en ai passé 3, je n’ai pas encore fini ce que j’avais à faire.lool

      Merci d’être passée.
      Abientôt

  3. Waouh!!! Il paraît que tous les mondoblogueurs sont des web-adductés. Il m’arrive de fois que les gens me demandent pourquoi j’ai tout le temps les yeux rivés sur l’écran de mon mobile. Mais bon comme les NTIC sont devenues ma passion, j’accepte toutes les critiques. Amitiés !

  4. Normalement,les réseaux sociaux servent à se socialiser:partager,échanger,dialoguer avec des internautes virtuels sur la place publique.Mais comme l’africain a l’art de tout transformer et dénaturer.Aujourd’ui internet sert plutôt à se »désocialiser » avec le reste du monde.Il devait exister une charte de déontologie des Mondoblogueurs.Le pouvoir d’un blogueur est d’arriver à fédérer une communauté.Lorsqu’on se soumet à l’opinion des usagers d’internet,on se doit de ne pas heurter la sensibilité de ses lecteurs et de ses lectrices par des propos diffamatoires ou provocateurs.Sachez que nous faisons et défaisons vos E-réputations!

    • Salut Ma Chère Rita,
      La Charte dont tu parle existe bel et bien et tous les Mondoblogueurs le connaissent ou sont censés le connaitre..Maintenant, pour l’interpretation chacun va de soit. C’est quand même dommage que certains ne parviennent pas à faire preuve de courtoisie vis-vis de leurs lecteurs.
      Tu as dis vrai, vous nos lecteurs nous faites et nous défaites.
      Merci de me faire et non me défaire. lool
      Amitiés

  5. Seul un addicté peut se donner aussi le pouvoir de parler de l’addiction à l’internet. Mais, laisse-moi te dire, vieux, tu n’es pas le seul à etre atteint par ce virus. Loin, de te faire une bio perso, je tiens tout juste à te rappeler qu’aujourd’hui, si je suis un  »blogaddicté », c’est grace à l’internet. Donc, tu peux bien me comprendre, Emile.
    Bon vent, mon frère.

    • Salut jeune :)) Je comprend que tu es un mordu d’internet toi.
      Tu es toujours en ligne comme tout bon Mondoblogueur d’ailleurs!!!
      Je te suis et te poursuis sur l’autre Haiti.

      Merci d’être passé.
      Amitiés!

  6. Tu sais Emile, moi avec Internet et mon blog, c’est très souvent des passages éclairs et très utiles. Je pense que l’on peut bien se ménager par rapport à cette accrochage à l’internet. Bel article, j’avoue t’as été bien inspirer sur le coup

    • Michou,
      Tu as bien de la chance d’avoir réussi à contrôler ton accès à internet.
      Moi j’en suis obsédé. J’espère y arriver un jour comme toi.
      Merci d’être passé.
      Amitiés

  7. Emile je crois bien être chroniquement addict à internet… même son cout n’arrive pas à m’en éloigner. si tu bien pour envoyer un billet sans le faire moi je suis au cyber uniquement pour voir les écrits sur les différents blogs que je suis, parler avec les amis connectés sur facebook.

    • Ma Grande Faty,
      je te « connais » en tant qu’une véritable internet addicted. Tu traduit en fait cela sur ton blog. Toujours à jour dans tes publications et régulière dans tes commentaires sur les autres blog.

      Merci d’être passé ici;
      Abientôt pour un nouveau billet

    • Aaahaha,
      Ma Chère Limoune,
      suis désolé pour toi. Moi qui croyait être la seule personne à en souffrir.
      Merci d’être passée.
      Abientôt pour un nouveau billet.
      Amitiés

  8. Emile, tu peux t’acheter une clé internet pour éviter d’aller dans les cyber, je ne trouve pas cela très pratique.
    Moi le Net, c’est au bureau en semaine, et les week-end à la maison.
    suis plutôt Skype, pour discuter de visu avec ma famille et amis restés au pays,
    Google pour rechercher réponse à toute les situations qui se pose à moi au bureau (vérifier l’orthographe d’un mot, des modèles de documents administratifs ,des codes du travail etc. ).je suis également l’actualité du pays en étant un peu loin.je te fais une confidence’ ‘je n’ai pas encore de compte Facebook ou twitter car n’ayant pas pour l’instant juger nécessaire ou indispensable pour moi …Alors, c’est quoi ton verdict?

  9. Pingback: Chronique des Temps Nouveaux » Octobre 2012 – Octobre 2013 : 46 FOIS MERCI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*